[LE RÉSUMÉ] « EMI : jamais sans la famille ! »

Retrouvez l’essentiel de la conférence « EMI : jamais sans la famille ! ».

Selon les responsables de médias français, les parents ont un rôle à jouer dans l’éducation à l’information de leurs enfants. Photo : Lucie Martin

Animé par Marie-Laure Augry, médiatrice des rédactions de France 3, avec Stéphane Fouéré, vice-président national en charge des droits et libertés et international à la FCPE, Olivier Gérard, coordonnateur du pôle média-usages numériques à l’UNAF, Hélène Grimbelle, secrétaire nationale de la Ligue de l’enseignement ; Alexandrine Blavet, PEEP, Laurent Garreau, CLEMI.

LES ENJEUX

Lutter contre la désinformation. Apprendre à décrypter les milliers d’informations que se partagent les jeunes, cela ne peut ne faire sans les familles. Pour la première fois, les responsables des grandes associations familiales et de parents d’élèves étaient réunis pour parler de l’EMI.

CE QU’ILS ONT DIT

Stéphane Fouéré : « Les parents sont les premiers éducateurs des enfants, il faut du dialogue avec les chefs d’établissement. Dans la relation à l’enfant, il faut que l’enfant soit entendu en tant que citoyen, de jeune qui s’implique dans l’établissement scolaire. Je pense qu’il y a des points d’appui dans le primaire. On essaye d’intervenir dans les temps d’activité périscolaire. On ne doit pas construire des murs aujourd’hui mais des passerelles, des ponts pour mieux se connaître. Mais un mur se construit entre parents et écoles. Il faut donc faire rentrer les parents dans l’école, dans des espaces, des temps dédiés. »

Alexandrine Blavet : « Les parents sont souvent démunis, ils n’ont pas grandi avec les médias numériques. Les jeunes peuvent trouver n’importe quoi sur internet, il y a une non maîtrise des parents sur l’information, sans filtre, avec une utilisation individualiste. On organise des temps de formations aux parents de collégiens. On soutient le développement de médias dans les établissements. L’éducation aux médias doit d’abord être faite en famille. Pour cela, il faut apprendre aux parents à faire attention »

Hélène Grimbelle : « Ce qu’on entend remonter des parents, c’est un besoin d’éducation aux médias et à l’information. On fait partie des associations de la société civile et on porte un message, une vision sur l’école. Dans la loi de refondation de l’école, il y a la base d’une évidence : on ne peut pas former un citoyen sans EMI dans l’école. Je ne suis pas d’accord avec le titre de la conférence « EMI : Jamais sans la famille ». Il faut garder des moments éducatifs hors de la famille. »

Olivier Gérard : « Avant 6 ans, beaucoup d’enfants ont accès à l’information. Il faut mettre un place une EMI pour les enfants mais aussi pour les parents. J’aimerai que l’année prochaine, on discute d’initiative d’EMI en direction des familles et qu’on agrandisse la semaine des médias au week-end pour que les familles puissent s’impliquer. »

Laurent Garreau : « 77% des enfants s’informent par internet. On publie un guide vendredi, qui sera disponible sur internet et dans les centres de documentation Canopé. Il aide les parents à informer ses enfants, conseille sur les réseaux sociaux, aide à maîtriser le temps d’écran en famille et parle de la protection des enfants aux images violentes et pornographiques. »

À RETENIR

Selon les associations de parents d’élèves, les parents ont besoin d’une formation au numérique. Ils proposent de se retrouver dans un an afin d’échanger sur l’EMI en direction des familles et d’ajouter une journée aux Assises pour le grand public et les familles.

Marcellin Robine

[ENQUÊTE] Mais si, les jeunes s’informent !

Alors que l’information se consomme de plus en plus en flux continu, l’éducation aux médias est primordiale. C’est pourquoi les Assises ont décidé d’en faire l’un des thèmes phares de leur neuvième édition. Nous avons été à la rencontre de jeunes pour recueillir leur parole. 

Antonin et Alexandre ont pu rencontrer les journalistes de Radio Campus. (Flora Battesti)

Antonin et Alexandre ont pu rencontrer les journalistes de Radio Campus. (Photo: F. Battesti)

(suite…)

[ENTRETIEN] Najat Vallaud-Belkacem : « Créer au moins un média par collège et par lycée »

Depuis les attentats de Charlie Hebdo, l’éducation aux médias est devenue une des priorités du Gouvernement. C’est ce qu’affirme la ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Balkacem, qui a accepté de nous répondre… par écrit et sans apporter de réponses à toutes nos interrogations, notamment sur le rôle, depuis plus de 30 ans, du Clémi, le Centre de liaison de l’enseignement et des médias de l’information. La ministre prend toutefois l’engagement que l’éducation aux médias ne dépendra plus, désormais, du bon vouloir de chaque établissement.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation Nationale, tient à renforcer l’éducation aux médias dans le système éducatif français. Un enseignement qui est intégré à la réforme du collège. Crédit : Philippe Devernay.

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, tient à renforcer l’éducation aux médias dans le système éducatif français. Un enseignement qui sera intégré aux programmes scolaires dès la rentrée prochaine. (Photo: Margot L’hermite)

(suite…)

[REPORTAGE] La radio pour sensibiliser à l’info

Depuis les attentats de Charlie Hebdo, l’Education nationale veut renforcer l’éducation aux médias dans les établissements scolaires. Faire la différence entre ce qui est de l’information et ce qui n’en est pas, décrypter les médias et développer son esprit critique sont les principaux axes défendus par le ministère. Le collège Jules-Romains, à Saint-Avertin (Indre-et-Loire), n’a pas attendu les tragiques événements de janvier et novembre pour sensibiliser ses élèves aux médias et à l’information.

La classe de 5° du collège Jules-Romain, présente aux Assises du journalisme, espère pouvoir réaliser un reportage et de rencontrer des journalistes. Crédit photo : Apolline Merle.

La classe de 5° du collège Jules Romains, présente aux Assises du journalisme, espère pouvoir réaliser un reportage et de rencontrer des journalistes. Photo : Apolline Merle/EPJT


(suite…)