De retour à Tours cette année, après une édition 2016 orientée sur la valeur de l’information, les Assises du journalisme ont une nouvelle fois apporté de nombreux éclairages sur l’avenir de la profession.

Pendant trois jours, les étudiants de l’EPJT se sont mobilisés pour réaliser un suivi en temps réel de l’événement grâce à un live-tweet permanent et des résumés de chaque atelier et conférence. Ils ont également interrogé de nombreuses personnalités du monde du journalisme, grâce à des plateaux vidéos en studio ou à des Facebook Live dans les coulisses. Les étudiants ont également conçu et diffusé une édition quotidienne de La Feuille, un journal papier de huit pages. Petite sélection des articles, enquêtes, portraits et résumés à retenir de cette édition 2017 des Assises. 

Après Laurent Joffrin (Libération) l’an passé, c’était au tour d’Anne-Claire Coudray (TF1) de présider le jury des Assises 2017. Photo : Simon Bolle

 

LES ENQUÊTES

 

  • Robots : amis ou ennemis ?

Depuis quelques années, les robots-journalistes s’immiscent dans les rédactions. Et commencent à inquiéter la profession. Peut-être à tort :

[ENQUÊTE] Robots : amis ou ennemis ?

 

  • Facebook va-t-il tuer les sites des médias ?

En deux ans, les réseaux sociaux et Google ont bouleversé la manière de consommer l’info avec des outils qui optimisent la lecture des articles sur smartphone. Une innovation qui ravit tout le monde, mais qui n’est pas sans risques :

[ENQUÊTE] Facebook va-t-il tuer les sites des médias ?

  • Information locale : les nouveaux explorateurs

Tours, Dijon, Chalon, Grenoble… De nombreuses villes assistent à la naissance de pure players. Ces sites d’info, qui entendent concurrencer la PQR, peinent à trouver leur équilibre financier.

[ENQUÊTE]. Information locale : les nouveaux explorateurs

 

LES PORTRAITS

 

  • Rémy Buisine, à l’état brut

Le calepin et le stylo, Rémy Buisine n’en a pas besoin. Le journaliste révélé sur Périscope a choisi le smartphone pour des vidéos sans filtre, diffusées sur le média Brut :

[PORTRAIT] Rémy Buisine, à l’état brut

 

  • À l’aise, Franck Annese

Intuitif, décontracté, curieux… Depuis 2003, Franck Annese, le patron du groupe So Press, secoue la presse magazine. Ses titres affichent une santé insolente :

[PORTRAIT] À l’aise, Franck Annese

 

  • Edwy Plenel, modèle payant

Ignorant les sceptiques, Edwy Plenel a créé Mediapart voilà neuf ans. Ce précurseur du pure player reste pourtant attaché à l’esprit de la presse traditionnelle :

[PORTRAIT] Edwy Plenel, modèle payant

 

LES VIDÉOS

 

  • Gülsün Güvenli

Venue spécialement pour les Assises, celle qui enseigne le journalisme à l’Université de Galatasaray, à Istanbul en Turquie, a répondu aux questions de Manon Vautier-Chollet sur le plateau de l’EPJT. Depuis quelques termps, le journalisme turc fait face à de grosse pressions. Une pression augmentée depuis la tentative de coup d’état de l’été dernier. Malgré tout, les journalistes, enseignants et étudiants en journalisme tentent de résister à la censure, et de ne pas perdre espoir.

 

  • Anne-Claire Coudray

La présentatrice de journaux du week-end, qui a remplacé Claire Chazal en septembre 2015, sur TF1 présidait le jury des Assises 2017. Depuis quelques années, le JT est en perte d’audience. Elle répond aux questions de Lucie Martin et Philippine David et analyse les tentatives d’adaptation aux évolutions technologiques de la part des médias.

 

 

  • Jason Reifler

Le fact-checking est l’art de vérifier les faits relatés par les personnalités politiques, les experts ou les médias. Pourquoi est-il si populaire aujourd’hui ? Est-ce un effet de mode ? Quels impacts a-t-il sur la société et peut-il renouer le lien de confiance entre journalistes et publics ? Pour répondre à ces questions, Lénaïg Le Vaillant et Salomé Mesdesirs ont reçu Jason Reifler, professeur en sciences politiques à l’Université d’Exeter (UK) et spécialisé dans le fact-checking.

 

(La vidéo étant en anglais, nous vous conseillons d’activer les sous-titres afin de bénéficier d’une traduction en français)

Pour aller plus loin, retrouvez ici l’ensemble des résumés sur les conférences et les ateliers des trois derniers jours.

La rédaction