Retrouvez l’essentiel de la conférence : « Place et rôle du community manager »

Le community manager fait le pivot entre le journaliste et l’aspect marketing. Photo : Martin Esposito

 

Animé par Aurélie Aubert, maître de conférence à l’Université Paris 8. Avec : Sandy Montanola, enseignante chercheure à l’Université de Rennes 1 et responsable du DUT Journalisme de l’IUT Lannion ; Christophe Gimbert, maître de conférence à Sciences-Po Rennes ; Coralie Le Caroff, enseignante à l’Université Paris 2 ; Nikos Smyrnaios, maître de conférences à l’IUT A de l’Université Toulouse 3.

 

LES ENJEUX

En quelques années, les modalités d’information ont diamétralement changé – surtout chez les 18-35 ans -, donnant aux réseaux sociaux une place centrale. Dans ce nouvel écosystème informationnel, les community managers (CM) voient les contours de leur profession évoluer, entre journalisme 2.0, marketing et interaction avec le public.

 

CE QU’ILS ONT DIT

Sandy Montanola : « Le rôle du community manager évolue petit à petit au sein des entreprises. Le métier tend un peu plus vers le journalisme que vers le marketing. On passe du community manager au journaliste réseaux. »

Christophe Gimbert : « Pour faire le métier de community manager, il faut être courageux, endurant et porter des lunettes roses, pour résister à la vague de méchanceté qui se déverse sur les réseaux sociaux. »

Coralie Le Caroff : « Aujourd’hui, quand on est en désaccord avec un article, on partage notre indignation sur la page du média en question. Mais quand on est d’accord, on le partage sur les réseaux sociaux. »

Nikos Smyrnaios : « L’information en ligne prend une tournure difficile. D’une part, touchés par la crise économique, les médias n’ont plus les ressources nécessaires pour gérer le volume des commentaires. D’autre part, les médias doivent faire face à la crise politique avec une montée des populismes, des propagandes extrêmes, des théories conspirationnistes. »

 

CE QU’IL FAUT RETENIR

Le community manager est un membre de la rédaction à part entière. Il fait le pivot entre journalisme et marketing, en saisissant les réseaux sociaux pour amener le journal au coeur du débat citoyen. Le community manager a aussi le rôle de modérateur des commentaires : il filtre ce qui va être visible, ou pas, sur le web. Mais comment allier ligne éditoriale du média pour lequel il travaille, stratégie économique et liberté d’expression ? La question reste en suspens.

Sophie Lamberts