Collaborer pour développer des projets numériques novateurs, c’est le concept des hackathons. Ils sont à l’origine de créations qui ont révolutionné Internet.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est en aucun cas question de piratage. Un hackathon a pour objectif de faire émerger des nouvelles solutions sur Internet. Après un brief, plusieurs projets sont sélectionnés. Puis des groupes de deux à trois développeurs, aux origines et aux parcours divers, sont constitués. Ils ont ensuite 48 heures pour présenter une application fonctionnelle. Un jury entre ensuite en jeu et récompense le projet le plus novateur, le plus réaliste et le plus efficace.

Les hackathons, c’est avant tout l’idée de coopération, mais aussi d’open-source. Pouvoir tout partager, accéder aux projets des autres et les améliorer. Le hackathon est porteur d’idées et d’avancées. Twitter, ou encore le bouton « j’aime » sur Facebook sont nés d’un hackathon. Il aide même à résoudre des problèmes de société. Un hackathon était organisé debut mars pour trouver des solutions à la crise migratoire, à Paris. Mis en place par les entreprises Techufgees et Startup Weekend, il avait comme objectif d’améliorer la vie des réfugiés dans leur pays d’accueil.

Un hackathon francophone est lancé mercredi 15 mars aux Assises à 9 heures, en collaboration avec Samsa.fr, un site spécialisé dans la transition numérique.

Martin Esposito