[EN PLATEAU] Edwy Plenel, co-fondateur de Mediapart

Joyeux anniversaire Mediapart ! Le célèbre pure-player fête ses neuf ans d’existence. Edwy Plenel, son co-fondateur, a répondu aux questions de Simon Abraham sur le plateau EPJT. Parti d’un pari fou en 2008, Mediapart fait aujourd’hui figure de référence dans la nébuleuse de l’information en ligne avec plus de 137 000 abonnés. Edwy Penel présente également son dernier ouvrage Sonnons l’alarme ! Faits et gestes de la présidence Hollande, dans lequel il dresse le bilan du dernier quinquennat et met en garde contre la montée continue de l’extrême droite.

[EN PLATEAU] Jean Kouchner, secrétaire général de l’Union internationale de la presse francophone

Quelle est la situation de la presse francophone aujourd’hui ? Quelles évolutions connaîtra-t-elle dans les prochaines années ? Plusieurs facteurs entrent en jeu. La démocratisation et la liberté de la presse avant tout. Mais aussi la situation politique et économique dans les quelques 110 pays où intervient l’Union internationale de la presse francophone (UPF). Jean Kouchner, secrétaire général de l’UPF, a répondu aux questions de Naïla Derroisné et de Mathilde Errard. 

[EN PLATEAU] Jason Reifler, chercheur spécialisé
du fact-checking

Le fact-checking, ou l’art de vérifier les faits relatés par les personnalités politiques, les experts ou les médias eux-mêmes. Pourquoi est-il si populaire aujourd’hui ? Est-ce un effet de mode ? Quels impacts a-t-il sur la société et peut-il renouer le lien de confiance entre journalistes et publics ? Pour répondre à ces questions, Lénaïg Le Vaillant et Salomé Mesdesirs ont reçu Jason Reifler, Professeur en Sciences politiques à l’Université d’Exeter (UK) et chercheur spécialisé dans le fact-checking.

La vidéo étant en anglais, nous vous conseillons d’activer les sous-titres afin de bénéficier d’une traduction en français.

[EN PLATEAU] Anne-Claire Coudray, présentatrice de journaux télévisés sur TF1

Anne-Claire Coudray est présentatrice de journaux du week-end sur TF1. Elle était le joker de Claire Chazal et l’a remplacée officiellement en septembre 2015. Depuis quelques années, le JT est en perte d’audience. Elle répond aux questions de Lucie Martin et Philippine David, et analyse les tentatives d’adaptation aux évolutions technologiques de la part des médias.

[EN PLATEAU] Emmanuel Hoog, PDG de l’Agence France Presse (AFP)

5000 dépêches, 2000 photographies et 200 vidéos produites par jour. L’Agence France Presse fait partie du trio de tête des agences mondiales avec Reuters et Associated Press. Depuis 2010, Emmanuel Hoog est à la tête de cet empire présent dans 165 pays. Fake news, défiance voire lynchage de certains hommes politiques envers les médias, l’Agence France Presse doit faire face à de nouveaux enjeux dans la décennie à venir. Explications d’Emmanuel Hoog au micro de Maxime Buchot.

[EN PLATEAU] Olivier Ravanello, co-fondateur d’Explicite

Olivier Ravanello était spécialiste des questions internationales sur Itélé. Le 22 octobre 2016, il décide de démissionner. Il est désormais président du collectif les Journalistes associés qui réunit plus de la moitié des 97 journalistes qui ont quitté la chaîne d’info depuis novembre. Ensemble, ils ont formé Explicite, un projet inédit dans sa forme : les contenus sont intégralement diffusés sur les réseaux sociaux. Aujourd’hui, il ne manque que les financements pour que le modèle économique soit viable. 

[EN PLATEAU] Gülsün Güvenli, enseignante en journalisme à Istanbul

Gülsün Güvenli enseigne le journalisme à l’Université de Galatasaray, à Istanbul en Turquie. Elle a répondu aux questions de Manon Vautier-Chollet sur le plateau de l’EPJT. Le journalisme turc fait face à de grosse pressions depuis de nombreuses années. Une pression augmentée depuis la tentative de coup d’état de l’été dernier. Malgré tout les journalistes, enseignants et étudiants en journalisme tentent de résister à la censure, et de ne pas perdre espoir.

[EN PLATEAU] Jean-Christope Boulanger, président du SPIIL

A la tête de Contexte, un journal web pour les professionnels des politiques publiques, Jean-Christophe Boulanger est aussi président du Syndicat de la Presse Indépendante d’Information en Ligne (SPIIL). Il a répondu aux questions de Simon Abraham et Laura Bannier sur le plateau de l’EPJT. Le SPIIL représente plus de 160 entreprises ou associations de presse tout en ligne. Des structures qui sont nombreuses à se jeter dans le grand bain ces dernières années, et qui peuvent bénéficier du soutien du syndicat dans leur recherche d’indépendance et de viabilité.

[EN PLATEAU] Nassira El Moaddem, rédactrice en chef du Bondy Blog

Passée par iTélé et France 2, Nassira El Moaddem a pris la tête de la rédaction en chef du Bondy Blog cet été. Lancé à la suite des émeutes de 2005, ce pure player met en avant une diversité rare dans les grands médias. Le Bondy Blog, c’est de la diversité dans la rédaction et dans les sujets traités. S’appuyant sur un réseau d’une vingtaine de blogueurs dispatchés dans toute l’Île-de-France, le Bondy Blog couvre notamment l’élection présidentielle, à sa manière.  

[EN PLATEAU] Alexandre Pouchard, responsable adjoint des Décodeurs, Le Monde

Alexandre Pouchard, responsable adjoint des Décodeurs au Monde.fr, était sur le plateau de l’EPJT avec Simon Abraham et Mary Sohier, étudiants en journalisme, afin de parler du Décodex, le nouvel outil de fact-checking du journal. Lancé il y a quelques semaines, il propose de lutter contre les fausses informations en classant plus de 600 sites d’information. Ces derniers se voient attribuer une couleur. En vert, le site est jugé crédible. En orange, il s’agit de publications peu fiables. Et enfin le rouge est associé aux sites pas du tout fiables.

[EN PLATEAU] Maria Santos Sainz, maître de conférence à l’IJBA

Après avoir participé à l’atelier « Journalisme dans 10 ans : la parole aux étudiants », Maria Santos-Sainz, maître de conférences au sein de l’Institut de journalisme Bordeaux-Aquitaine (IJBA), est passé par le plateau de l’EPJT. Simon Abraham et Manon Vautier-Chollet, étudiants à l’EPJT, l’ont interrogé sur le journalisme de demain.  Selon elle, dans dix ans, le journaliste devra être de plus en plus polyvalent. La formation, elle, va devoir s’adapter aux évolutions de la profession. Et les étudiants se questionnent sur l’avenir de leur métier. 28 d’entre-eux, issus des 14 écoles de journalisme reconnues, étaient présents au cours de cet atelier.

[EN PLATEAU] Joël Ronez, co-fondateur
de Binge Audio

Après avoir participé à la conférence « La radio dans dix ans », Joël Ronez, cofondateur de Binge Audio est passé par le plateau de l’EPJT avec Maxime Buchot, étudiant à l’EPJT. Nouvelles écoutesBoxsons et Binge Audio : autant de nouvelles plateformes qui misent sur le podcast. Écouter un programme audio où on veut, quand on veut, est à la mode. Pour sa première saison, Binge Audio a produit 200 épisodes qui comptabilisent environ un million d’écoutes au total. Pour attirer les 20-35 ans, Binge Audio traite de sujets peu présents dans les médias classiques comme le hip-hop, les jeux-vidéos et les séries télévisées dans des talk-shows d’environ 25 minutes. 

[EN PLATEAU] Gaëtan Després, coordinateur
du programme
Jeunes Reporters

Pour la 10e édition des assises, Salomé Mesdesirs et Lénaïg Le Vaillant, étudiantes en journalisme, ont accueilli Gaëtan Després sur le plateau de l’EPJT. Il fait partie des nommés pour le prix éducation aux médias et à l’information (EMI) par rapport à l’initiative des Jeunes reporters. C’est un programme qui permet à des jeunes de 8 à 18 ans de s’initier au métier de journaliste. Il nous parle des principales évolutions, dix ans après avoir créé ce projet.

[INSTANTANÉ] Rencontre avec un journaliste installé à Alep

Youcef Seddik est journaliste à Alep (Syrie). Etudiant la littérature à l’Université de Damas, il avait été chassé de la capitale pour sa participation à des manifestations pacifiques. Réfugié à Alep, il devient fixeur, puis participe à la création du centre de presse d’Alep dont il occupe le poste de directeur depuis 2013. Il nous explique les difficultés d’être journaliste au coeur de la guerre civile syrienne.

 

[EN PLATEAU] Albéric de Gouville, vice-président de l’association La Maison des Journalistes

Rédacteur en chef de France 24, Albéric de Gouville est également vice-président de l’association La Maison des Journalistes. Une association qui accueille et accompagne des journalistes qui fuient leur pays d’origine comme la Syrie, la Guinée et la Côte d’Ivoire. Depuis 13 ans d’existence, plus de 300 journalistes de 60 pays différents ont bénéficié de l’aide de l’association. Albéric de Gouville a accepté de répondre à nos questions.

(suite…)

[EN PLATEAU] Raphaël Brosse, journaliste au magazine Le Casse-Briques

Ils ne sont pas encore professionnels mais ont déjà du bagage journalistique. Les étudiants de 4ème et 5ème années de Sciences Po Toulouse ont fondé en janvier Le Casse-Briques, un magazine d’actualité locale d’une centaine de page. Reportage, entretien, enquête… rien n’est laissé sur la touche. Raphaël Brosse, étudiant en 4ème année, se fait leur représentant. Il parle de leur travail. 
(suite…)

[EN PLATEAU] Quatre chaînes d’info, est-ce trop ? Les patrons des rédactions sur le plateau de l’EPJT

C’est la première fois qu’ils étaient tous sur un même plateau TV. Hervé Béroud, directeur de la rédaction de BFM TV, Nicolas Charbonneau, directeur adjoint de l’information de TF1/LCI, Germain Dagognet, directeur délégué de l’information, chargé du projet de chaîne d’information France Télévisions, et Guillaume Zeller, directeur de la rédaction d’iTÉLÉ. Ils ont pu échanger autour de leur vision de l’information en continu.

(suite…)

[EN PLATEAU] Johan Weisz-Myara, co-fondateur de Media Maker, incubateur de médias

Johan Weisz-Myara a fondé le web-magazine StreetPress il y a six ans. Le journaliste, issu d’une formation d’école de commerce, a appris le métier à travers des stages en faisant des flashs dans des radios locales parisiennes. Il a lancé il y a un an l’incubateur de presse « Media Maker ». L’idée : accélérer les projets de nouvelles entreprises médiatiques.

[EN PLATEAU] Pierre Haski, cofondateur de Rue89

Pierre Haski, ancien journaliste de Libération, a lancé Rue89 en mai 2007. Depuis, le site a été racheté par le groupe Nouvel Observateur en décembre 2011. Invité aux Assises du journalisme pour animer la conférence « Enseigner l’entrepreneuriat aux jeunes journalistes », il s’exprime sur la difficulté de lancer son propre média. Si l’essor du web a facilité le lancement de nouveaux médias, il est toujours compliqué de trouver un modèle économique viable.

[EN PLATEAU] Sébastien Bossi Croci, d’Ijsberg magazine

22 ans et déjà à la tête d’une entreprise. Sébastien Bossi Croci est co-fondateur – il tient au « co » car c’est une aventure collective – et rédacteur en chef d’Ijsberg magazine, ce magazine en ligne qui propose une lecture en trois temps. Il a participé à la conférence « Enseigner l’entrepreneuriat aux jeunes journalistes ».

[ENQUÊTE] La métamorphose de la presse locale

« Quand la presse locale innove », les expérimentations battent leur plein. A l’heure où le changement et la prise de risques fragilisent la structure, la vieille dame ne cesse de réinventer. Pour ce faire, elle tente de proposer une information qui colle aux envies des lecteurs, d’être factrice d’un tissu social avec les publics et créer de nouveaux modèles économiques. La réussite de la presse locale à se réinventer semble passer par la capacité collective à créer de l’innovation. (suite…)

[EN PLATEAU] : Gaëtan Després, responsable des Petits reporters

Gaëtan Després est professeur des écoles à Bourgueil, mais il est également coordinateur du projet Les petits reporters depuis neuf ans. Agés entre 7 et 17 ans, ces jeunes ont l’occasion de découvrir le métier de journaliste tout en s’amusant. Au départ uniquement destiné aux CE2, le projet a bien évolué. Il a notamment participé à la journée nationale de l’innovation pédagogique organisée par l’Education nationale.

[EN PLATEAU] Widad Ketfi, du Bondy Blog

Elle vient de Bondy et elle officie… au Bondy Blog Café ! Journaliste et chroniqueuse politique pour ce média né après les émeutes de 2005, elle travaille en tant que freelance pour Canal + et M6. Aux Assises du journalisme, Widad Ketfi s’exprime dans le cadre de la conférence « Des rédactions à l’image de la société ? ».